Site officiel Franchir le Cap, tous droits réservés. Créé avec Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon

Bilan de l'expédition

10 mois de préparation

8500 km de ralliement

30 jours d'expédition

15 jours en solitaire dans la taïga, sur l'eau et la glace

200 kilomètres parcourus

- 2° la température de l'eau

-15°C de minimale ressentie

2 chutes à la mer

6 kg en moins

1 bateau prototype "kayak-voilier-pulka"

160 kg de kayak en charge

2 combinaisons de survie

13 km de moyenne journalière

100 % satisfait

2019 

UN RAID PENDANT LA DEBAKLE

 

La débâcle, c'est la fonte des glaces à la fin de l'hiver, la rupture de la banquise en mer, les reprises de gel nocturnes sur les grands lacs, les voies d'eau qui s"ouvrent et qui se ferment au grès des vagues, du froid et du vent. La tempête de neige ou le brouillard épais n'y sont pas rares. C'est un milieu incertain et hostile. C'est un lieu surprenant et magnifique.  c'est un environnement où l'adaptation est la seule alternative

En avril 2019, j'ai réalisé à bord d'un petit kayak-voilier-pulka la traversée intégrale de l'archipel de Laponie, au nord de la Suède.  

En pleine débâcle, en solitaire sur l'eau, sur la glace de la banquise, dans la taïga. Une assistante était à terre et assurait logistique et ralliements.

Le raid DébâKle a été à la fois une aventure sportive terrestre et nautique, une exploration sur les dynamiques de la débâcle des glaces  et un voyage d’observation d’une culture, confrontée comme ailleurs et différemment d’ailleurs aux changements environnementaux.

La production d'un documentaire et les conférences sont une suite logique à la mission de témoignage que portait ce raid.